Concepts de base de la Méthode ESPERE®

Les conflits, les jugements, les culpabilisations, les rejets, l’agressivité diminuent la vitalité et l’énergie qui est en nous. Ne vous êtes-vous jamais senti abattu ou déprimé après une dispute ?

La Méthode ESPERE® identifie le système S.A.P.P.E. (Sourd Aveugle Pernicieux Pervers Energétivore) véritable système d’incommunication ambiant animé par des injonctions, des dévalorisations, des menaces, des chantages et des culpabilisations. Elle aide à identifier ce système dans notre propre communication pour nous amener vers un changement profitable dans toutes nos relations.

Est-il possible d’en prendre conscience ?

Nous avons l’habitude de décider pour les autres, surtout quand ils nous sont proches. C’est comme si nous, nous savions à leur place ce qui est bon et bien pour eux. Pourtant, nous sommes les premiers à nous sentir mal à l’aise quand nos proches agissent de la sorte avec nous !

Combien de conflits, de malentendus, de tensions, de maux de tête ou tous autres sont générés par cette forme de communication. Combien de sermons ou de messages moralisateurs estimons-nous indispensables de prêcher ?

Le tout avec les meilleures intentions du monde !

Et pourtant nul n’est habilité à savoir à la place d’un autre, que cet autre soit un proche ou bien un étranger.

espere_photoMariaOrea

Tout au plus, il nous appartient :

  • de lui donner un avis, un conseil, un point de vue ;
  • de témoigner de notre ressenti ou de notre vécu face à lui, ou à son propos ;
  • de nous positionner et de nous définir en entendant ses dires ou en voyant comment il agit ;
  • de l’écouter et de le confirmer dans sa manière de voir pour lui permettre de mieux s’entendre lui ;
  • d’apprendre à repérer dans toute relation si nous sommes plutôt en situation de donner (vraiment), de demander (ouvertement), de refuser (clairement) de recevoir (simplement) ou de rendre (éventuellement).

La question qui se pose à un moment ou à un autre est de savoir :

  • si nous continuons à collaborer à l’incommunication régnante
  • ou si nous nous donnons un minimum de moyens pour faire en sorte de développer des relations plus vivantes.

Domaines d’applications

  • La relation à soi-même
  • La relation à son corps (l’écoute des somatisations, des maladies et des accidents)
  • La relation de couple
  • La relation parents-enfants
  • Les relations familiales
  • Les relations amicales
  • La relation enseignant-élève
  • Les relations professionnelles à tous les niveaux de l’entreprise
  • Les deuils
  • Les séparations
  • Les traumatismes d’ordre émotionnel
  • Toutes autres difficultés relationnelles auxquelles vous êtes confrontés

Concepts de base

  • Différenciation entre sentiment et relation
  • Différenciation entre la personne et son comportement
  • Principe de responsabilisation
  • Différenciation entre pouvoir et autorité
  • Respect de soi et de l’autre
  • Messages cadeaux (gratifiants) messages toxiques (dévalorisants)
  • etc.

Règles d’hygiène relationnelle

  • J’utilise le « JE » plutôt que le « ON »
  • Je différencie l’objet du sujet
  • Je parle « à » l’autre et non « sur » l’autre
  • Je veille à nourrir la relation
  • Je ne mets pas dans une relation ce qui appartient à une autre
  • etc.

Principaux outils

  • Le bâton de parole régule la prise de parole et favorise l’écoute
  • L’écharpe relationnelle visualise la relation, lien essentiel et présent dans toute relation
  • La visualisation externe
  • Les démarches symboliques permettent d’achever ce qui est bloqué dans la réalité: nous pouvons restituer une violence, prendre soin d’un besoin, renoncer à une croyance ou demander de restituer…
  • La confirmation propose de confirmer l’autre dans ces propos et de ne pas prendre pour soi des messages nocifs